Mille répliques /
Jean-Marie Piemme

Vous avez choisi de prendre part à l’aventure et nous vous en remercions ! Identifiez-vous et l’une des 1000 répliques vous sera automatiquement attribuée. Ensuite, libre à vous de l’enregistrer en direct depuis la caméra de votre ordinateur/smartphone ou de nous l’envoyer plus tard.

Quelques informations
sur vous…

Réplique proposée #603

Qui casse, paie, d’accord, mais accuser le réfugié irakien d’avoir brisé la porte vitrée de l’immeuble est injuste et faux. Le responsable, c’est le sale môme de la pétasse du troisième, une grasse qui se croit tout permis, et du coup son lardon aussi. Le réfugié n’a rien fait. C’est un ingénieur qui a fui la guerre civile, il vit misérablement dans l’arrière bâtiment de l’immeuble, une grand pièce triste, délabrée. Et il fallait l’entendre la grosse margarine « On ne peut pas faire confiance à ces gens-là, n’importe quel individu sensé n’aurait l’idée d’habiter là. Et si ce n’est pas lui, c’est son semblable, ils se valent tous, n'importe lequel d'entre eux peut payer pour les autres. » S’il fallait noyer la bêtise de cette connasse, les océans rassemblés n’y suffiraient pas.

Mille mercis pour votre participation !

Votre enregistrement a bien été soumis. Nous vous donnons rendez-vous cet automne pour dévoiler la surprise à Jean-Marie ! La date vous sera prochainement annoncée par e-mail.

Cette réplique vous est désormais réservée !

Pour la récupérer, il suffit d’utiliser le lien que nous venons de vous envoyer par e-mail. Attention, ne tardez pas à revenir ou cette dernière se verra attribuer un nouveau propriétaire…

Erreur !

Vous avez déjà enregistré votre réplique.

Désolé !

Toutes les répliques ont été enregistrées.

Retour
05:00
Démarrer l’enregistrement
Erreur, aucun matériel détecté